Dictionnaire historique
Nouvelle édition augmentée

UN DICTIONNAIRE
À LIRE COMME UN ROMAN


  • “Chaque mot raconte une histoire,
    souvent romanesque et pittoresque,
    toujours révélatrice.” Alain Rey
  • Plus de dix siècles de voyage dans la langue des idées, des cultures et des sociétés
  • L’histoire détaillée de 60 000 mots
    Pour chaque mot : son étymologie, son entrée repérée et datée dans la langue, ses évolutions de forme, de sens et d’usage au cours des siècles
  • Des schémas pour retrouver la généalogie des mots, souvent inattendue
  • Des articles de synthèse qui apportent un éclairage sur le français et toutes les langues qui l’ont influencé
  • Un regard sur les périodes clés des évolutions de la langue de la Renaissance à l’ère du numérique et jusqu’à l’actualité du xxie siècle sous l’angle du français parlé sur les cinq continents

NAISSANCE D’UNE ŒUVRE

PRÉSENTATION D’UNE ÉDITION EXCEPTIONNELLE PAR SON AUTEUR, ALAIN REY

Partez à la découverte de l’aventure millénaire des mots, une synthèse sans équivalent et un hommage à la vitalité du français

Présentation vidéo

LES MOTS EN VIDÉOS

VISITES GUIDÉES DE QUELQUES MOTS...

Équipe Robert Granny smith Hashtag Luciférien Gargouille Comédie Abracadabrantesque Épivarder Saut Pare-brise Gallica

ALAIN REY

DÉTECTIVE DU LANGAGE

Rey (Alain) n. m., attesté pour la première fois en 1928, à Pont-du-Château (Puy-de-Dôme). Apparu d’abord sous la forme latine rex (v. 881), puis rei (v. 980) dont il est une variante, son nom est issu du latin regem, accusatif de rex, regis qui signifie « roi ». Un comble pour ce rexicographe, pardon, lexicographe, qui règne en maître – mais jamais en tyran – sur la langue, depuis déjà quelques décadis… (pour le sens, prière de chercher dans ce dictionnaire).

La légende raconte qu’il sut parler avant de se tenir debout. Enfant, il fut envoûté par les mots, leur musique, leur magie, leur malice. Son premier dictionnaire ? Les romans de Jules Verne, dont la lecture fut pour lui une inépuisable leçon de vocabulaire. Si bien qu’à quinze ans, il remplissait déjà des cahiers entiers de listes de mots : ceux de la marine, les termes de toutes les parties des édifices romans et gothiques.

Ballotté par la guerre d’écoles en lycées, de lycées en universités, à travers la France entière, il oscilla entre les études littéraires, en français, en anglais, les sciences politiques, l’art médiéval… À quoi bon choisir quand on peut tout faire ?

Au retour de son service militaire, l’insatiable chineur de vocations « entra » finalement en langue, par le plus grand des hasards : en répondant à une annonce parue dans Le Monde, d’un certain Paul Robert, jeune avocat algérois à la recherche de rédacteurs pour écrire « un nouveau Littré ». Ce projet fou attira Alain Rey à Alger, puis au Maroc. Commença alors l’incroyable aventure du Grand Robert, premier « dictionnaire alphabétique et analogique ». Exalté par la façon radicalement nouvelle de décrire une langue toujours en mouvement, Alain Rey édifia, avec Henri Cottez et Josette Rey-Debove, le Petit Robert, puis un Dictionnaire Culturel et ce Dictionnaire Historique, formidable terrain d’exploration de l’arrière-pays des mots, aujourd’hui re-y-nouvelé.

Maître d’œuvre des Éditions Le Robert qui l’ont consacré tout à la fois comme leur inspirateur, leur protecteur et leur guide, ne lui dites surtout pas qu’il est le gardien du temple. Un gardien se lamente des coups de griffe du temps, en lustrant le bon usage, comme Harpagon compte ses pièces d’or. Or, la vraie richesse de la langue, pour cet humaniste patenté des temps modernes, c’est sa vitalité. Lui qui a assuré pendant douze ans une chronique quotidienne sur France Inter le sait bien : les mots, incroyables accumulateurs d’énergie, souvent révélateurs de l’inconscient collectif, animent toute la vie sociale. Mais l’observateur vigilant et attentif des usages sait aussi que ces mêmes mots peuvent être des armes dont il est sain de percer les mystères. Pour sûr, Alain Rey, dans le polar de l’Histoire, a su jouer comme personne les détectives du langage. La meilleure façon de lui rendre hommage : ne pas baisser la garde ! Et lui laisser le mot de la fin : « Les mots ne meurent jamais complètement. Ils nous enterreront tous ! »

Bérengère Baucher,
responsable du Petit Robert des noms propres

Alain Rey

La presse en parle

 

« Alain Rey personnifie à lui seul un pan entier de l’histoire du français »
Alice Develey, LE FIGARO littéraire
« Magistral »
Thierry Geffrotin, EUROPE 1
« Cette œuvre monumentale est un cadeau rêvé »
Albert Sebag, LE POINT
« Ce dictionnaire ne ressemble à aucun autre »
Yvan Amar, RFI
« Le chef-d’œuvre d’Alain Rey »
Hervé Bertho, OUEST-FRANCE
« Un trésor que le monde nous envie »
François Lestavel, PARIS MATCH
« L’histoire de la langue à la manière d’un roman »
Nedjma Van Egmond, LE PARISIEN MAGAZINE
« Voyage au pays merveilleux des mots »
Bernard Le Du, VOUS ET VOTRE MAC

LA BOUTIQUE

DICTIONNAIRE HISTORIQUE DE LA LANGUE FRANÇAISE

Nouvelle édition augmentée

2 volumes sous coffret

  • 109 € TTC

Nouveauté

Appli pour iPhone / iPad

  • 59,99 € TTC
  • Télécharger dans l'App Store